AVEG / WVFF
 Accueil > Genealogies > Familles D F

Patronymes

Registres

Archives du VS

Etat civil du VS

Lexique

Listes éclair

Relevés BMS

Recherche dans le siteNous contacterPlan du site

  Familles de A à C ] [ Familles de D à F ] Familles de G à N ] Familles de P à Z ]

Daven

Famille qui tire son nom du village d’Aven, « l’un des quatre villages qui forment le Mont de Conthey. Ces quatre villages s’entendirent pour racheter les droits de la majorie de Daillon en 1446; parmi les procureurs de ces villages figure « Etienne Cordelloz, d’Aven ». Ce même ouvrage cite (pp. 90) en 1786 « le major Daven, châtelain de Conthey ».

Parmi les prêtres de cette famille, il faut citer Daniel Daven (1888 - 1966), chanoine du Grand-St-Bernard, curé de Vouvry de 1925 à 1960. Gremaud (n° 2983) donne l’acte de rachat de la majorie de Daillon par les hommes des quatre villages de Daillon, Premploz, Aven et Erde, le 5 septembre 1446 ; parmi les représentants de ceux-ci figure, sous sa graphie authentique, Johannes Davein alias Cordeloz. La famille est bourgeoise de Conthey et de Vétroz, des branches de Conthey ont été agrégées à Genève en 1905, à Lausanne et à Ollon (Vaud) en 1956, à Aigle en 1957.
  

Dayen

Vieille famille de la châtellenie de Conthey, qui serait venue, selon la tra­dition, d’Ayent. En 1520, Pierre Dayent est capitaine de Conthey. Lors du recensessement de 1829. La famille Dayent est la plus nombreuse du village de Sensine, avec 29 personnes.

On remarquera l’orthographe ancienne: Dayent, qui rappelle celle du village d’Ayent; l’orthographe actuelle est Dayen. La famille est bourgeoise de Conthey et de Vétroz; un rameau de Conthey a été reçu à Genève en 1926.
 

Dessimoz

Dissimo, Dissimoz; probablement dérivé de decimator signifiant: percepteur de dîme (decima), d’après J.-B. Bertrand dans son Almanach du Valais, paru en 1918. Famille de Conthey, connue depuis le XVIIe siècle, qui a fourni des magistrats locaux
 

Devillaz

Famille originaire de Vallorcine (Haute-Savoie), agrégée en la personne de Michel à la bourgeoisie de Hohtenn, dans le district de Rarogne-Occidental, en 1874; un rameau de Hohtenn a été reçu bourgeois de Conthey en 1898. Variantes du nom: Deville, Devilla, Devillaz.
 

Disière

Famille bourgeoise de Conthey et de Vétroz antérieurement à 1800, qui tire son nom d’un hameau de la commune voisine d’Ardon: Isière ou Isières, campo Dysiery = d’Ysiery en 1250, Ysieri en 1308 (cf. Jaccard: Toponymie de Suisse romande, pp. 214). Il s’agit d’un groupe de mayens ou mazots au-dessus des vi­gnes, à proximité de l’ancien château du Crest (cf. Louis Blondel, dans Vallesia, V, pp. 193-200; A. Donnet et L. Blondel: Châteaux du Valais, 1963, pp. 3941).
 

Duc

Variantes du nom: Ducis, Duch, Duz, Douz. Des familles de ce nom sont actuellement ressortissantes de 10 communes valaisannes où elles sont établies antérieurement à 1800, et dans une 11ème, soit Chamoson, depuis 1951. On ne peut établir des liens sûrs entre toutes ces familles.  

La famille Duc apparaît dès 1304 dans la châtellenie de Conthey. Selon l’opinion populaire, elle devrait son nom (Ducis: du duc) à son allégeance envers la Savoie, par opposition aux Evêquoz (Episcopi: de l’évêque) qui auraient été partisans de l’évêque de Sion, mais ces interprétations ne sont pas prouvées.  

La famille Duc qui apparaît en 1348 à Chermignon, dans l’ancienne grande paroisse de Lens, et qui existe encore à Chermignon, Icogne et Montana, serait, croit-on, venue de Conthey. Gabriel, né 1932, de Chermignon, Dr méd., professeur de pédiatrie à l’Université de Zurich 1972. Un rameau d’Icogne a été agrégé à Genève en 1903. A Chippis, la famille Duc est bourgeoise de cette commune avant 1800.  

Sébastien Duc, de Vétroz, est châtelain de Conthey en 1678. La famille Duc détint au XVIIe siècle la saltérie de Vétroz comme un office héréditaire, dont furent titulaires notamment Pierre en 1681 et Joseph en 1729; ce dernier remit peu après la saltérie à la communauté locale.  

Une autre branche de la famille fournit des majors de Daillon et joua un rôle important à partir du XVIIIe siècle. Joseph, major de Daillon 1751, banneret de Conthey 1760; Jean-Joseph (1748-1821), fils du précédent, notaire, officier en France, major de Daillon 1773, banneret 1776, châtelain de Conthey 1778, major de la grande bannière d’Entremont-Conthey 1784, président de Conthey 1798, membre du Sénat de la République helvétique 1798, de la Chambre administrative du Valais 1802, député à la Diète valaisanne 1802- 1810, 1814, grand-châtelain du dizain de Sion (auquel Conthey était alors incorporé) 1802-1807, vice-grand-châtelain 1807-1808, juge au Tribunal suprême 1803-1810, président du dizain 1805- 1808, chargé de la ferme des Postes 1803, conseiller général du département du Simplon 1810-1813, conseiller d’Etat 1815, président du nouveau dizain de Conthey 1817-1821, père des 3 suivants: Jean-Séverin (1769-1827) juge cantonal 1799, châtelain de Conthey 1802- 1808, président de Conthey 1805-1808, député à la Diète 1804-1810 et 1814-1827, grand-châtelain du dizain de Sion 1809-1810, maire de la ville de Sion 1810-1813, membre du Tribunal suprême 1815, grand-châtelain du dizain de Conthey 1817- 1823, président du dizain 1823-1827; Pierre-Joseph (V 1818), se dit major de Daillon, vice-président du dizain de Sion 1809: Jean-Baptiste (1782- 1863), officier au service de France, chevalier de St-Louis, de la Légion d’honneur, de St-Ferdinand d’Espagne, colonel de l’arrondissement central du Valais, député à la Diète valaisanne 1834-1840, président du dizain 1838-1842, Jean-Pierre-François (V 1853), vice-président du dizain 1826-1834, grand-châtelain 1834-1838 et 1841-1842, député à la Diète 1827-1835 et 1837-1839, au Grand Conseil 1840-1847, président du dizain 1842-1846, membre du Tribunal suprême 1837-1839 puis à la Cour d’appel 1840; Pierre-François (1812-1834), rapporteur substitut au Tribunal de Sion, 1846. La famille dans ses différentes branches est bourgeoise, antérieurement à 1800, de Conthey, Vétroz, Ardon, Isérables, Savièse, Sion, et, depuis 1951, de Chamoson. A Sion, on cite encore: Albert (1845-1923), notaire, conseiller bourgeoisial 1905-1920, Charles (1899-1946), commerçant, conseiller municipal 1941-1946.


 

Evéquoz

Le nom, avec ses variantes: Episcopi, Evescos, Eveccoz, Evècos, est com­muné­ment interprété comme désignant les partisans de l’évêque de Sion contre le parti du duc de Savoie, mais cette explication n’est pas prouvée. Famille de Conthey, qui apparaît d’abord à Premploz en 1337, elle a donné de nombreux magis­trats, notamment: Jean-Pierre (1793-1879), juge au Tribunal du district de Conthey 1853-1857, préfet du district de Conthey 1857-1861 ; Pierre-Louis (1821-1895), juge instructeur du district de Conthey 1877-1891, député 1852-1873; Maurice (1824-1889), avocat et notaire, député 1861-1889, président du Grand Conseil 1883- 1885, préfet du district de Conthey 1861-1887, juge à la Cour d’appel et de cassation 1887-1889, conseiller aux Etats 1863-1865, 1875-1880, conseiller na­tional 1866-1875, 1881-1887; Raphaël (1864-1937), député 1893-1913, juge instructeur du district de Conthey 1906-1907, 1908-1920; Raymond (1863-1945), avocat et notaire, préfet du district de Conthey 1889-1927, député 1889-1941, président du Grand Conseil 1895- 1897, conseiller national 1902- 1928, président du Conseil national 1923- 1924, conseiller aux Etats 1928-1943; Ro­bert, né 1906, de Chamoson, député 1957-1961; Marcel, né 1926, de Conthey, député 1969-1981; Pierre (1896-1977), prêtre 1922, docteur en philosophie, pro­fesseur au collège de Sion 1922-1968, recteur du collège 1928-1962, chanoine ho­noraire de la cathédrale de Sion 1949.


 

Fontannaz

Une famille Fontana, parfois Fontanna, est connue à Ayent dans la seconde moitié du XIIIe siècle. L’un de ses membres, Pierre, porte d’abord le titre de donzel (domicellus), puis de chevalier (miles); on le voit dès 1270 acquérir divers biens, et il meurt entre 1283 et 1284. Jean, cité dès 1279, avec le titre de donzel, est peut-être son fils; en 1295, il est dépossédé de ses biens par l’évêque de Sion Boniface de Challant (Gremaud: Documents, n° 1059). La famille se serait ce­pendant maintenue à Ayent; Tamini et Délèze lui rattachent Pierre Fontana, curé de St-Léonard en 1634, d’Ayent en 1649 et de St-Maurice-de-Laques en 1660 (Vallesia christiana, pp. 449, mais le nom de Fontana manque dans les listes de ces paroisses, pp. 294, 276, 306). Disparue d’Ayent, la famille Fontana, puis Fontanaz ou Fontannaz, semble se continuer dans la famille de ce nom établie dans l’ancienne châtellenie de Conthey, à laquelle elle donne un châtelain en 1662 (J.-E. Tamini, P. Délèze et P. de Rivaz: District de Conthey, pp. 89 et 344). De­puis le partage de l’ancienne communauté, en 1862, la famille est bourgeoise des deux communes de Conthey et de Vétroz. Augustin, né en 1924, à Vétroz, doc­teur en philosophie et licencié en théologie, prêtre en 1951, professeur puis rec­teur du collège de Sion 1962- 1972, curé de Chamoson 1972.
 

Franzé

Famille établie dans l’ancienne châtellenie de Conthey antérieurement à 1674 et dont le nom s’écrivait Francé jusque vers la fin du XIXe siècle où prévalut la forme Franzé. Peut-être cette famille se rattache-t-elle à un Guillaume de Francé, de Magnot (Vétroz), cité dans un acte de 1543. Le recensement de 1829 signale plusieurs représentants de cette famille à Daillon et deux personnes à Vétroz, compris alors dans la châtellenie de Conthey; un rameau de Vétroz a été admis à la bourgeoisie de Conthey en 1894.
 

Fumeaux

Vieille famille de la commune de Conthey, où elle est mentionnée dès 1319. En 1684, Claude Fumeaux est cité comme ancien major du Mont, soit de Daillon. A la même époque, vers 1680, Pierre-Joseph Fumeaux est capitaine au service de Naples. Au XVIIIe siècle, on mentionne Jean-Séverin, curé de Verco­rin en 1726, puis de Riddes de 1727 à 1731. Le recensement de 1829 montre cette famille répandue dans la plupart des villages de la commune, avec 26 représentants à Erde, 24 à Sensine, 13 à Plan-Conthey, 8 au Bourg, 3 à Aven. L’ortho­graphe du nom est variable et le recensement écrit soit Fumeaux, soit Fumoz. Sur le plan politique, on rappelle François, sous-préfet du district de Conthey de 1848 à 1853. Dans le clergé, outre l’ecclésiastique du XVIIIe siècle, cité plus haut, on note: Jean-Joseph (1803-1883), d’abord jésuite, puis prêtre diocésain, aumônier du couvent de Collombey ; Séverin (1812-1887), capucin; Joseph (1876-1926) de St-Séverin, chanoine de l’abbaye de St-Maurice, curé d’Outre-Rhône 1915-1926; Julien (1876-1960), de Premploz, chanoine de l’abbaye, curé d’Outre-Rhône 1926-1951.

La famille est bourgeoise de Conthey, Vétroz et Saillon; des rameaux de Conthey ont été agrégés à Lausanne en 1956, à Pregny-Chambésy (Genève) en 1961, à Veyrier (Genève) en 1962, et un rameau de Vétroz à Gryon (Vaud) en 1958.

 



.::. Copyright © 2006/2013 AVEG / WVFF .::.