AVEG / WVFF
 Accueil > Genealogies > Familles G N

Patronymes

Registres

Archives du VS

Etat civil du VS

Lexique

Listes éclair

Relevés BMS

Recherche dans le siteNous contacterPlan du site

 

Familles de A à C ] Familles de D à F ] [ Familles de G à N ] Familles de P à Z ]

Germanier

Famille de Conthey, connue sous ce nom dès le XVIe siècle, et qu’on est tenté d’identifier avec les Teutonicus, Theutonicus, Theotonicus, cités à Chamo­son dès 1224 et à Conthey dès 1227, puis avec les Alamant, Alamani, Allamandi, bourgeois de Conthey aux XIVe et XVe siècles. Aymon Theotonicus de Conthey paraît en 1227; en 1304 on rencontre Willerme Alamant, bourgeois de Conthey, syndic et procureur; son fils Aymon ou Aymonod, donzel, notaire, intervient dès 1344 V, 1352; Pierre Allamandi, bourgeois de Conthey, est témoin au traité de 1410 entre le Valais et la Savoie ; Séverin Germanier, de Daillon, paraît en 1549 dans un procès concernant des alpages; Aymon, d’Erde, est major de Daillon en 1698; Gaspard, de Vétroz, prieur de Vétroz 1730-1737, V1738; Jean-Pierre, de Premploz, notaire, châtelain 1767, adversaire des visées françaises sur le Valais en l802. Le recensement de 1829 indique quarante-deux personnes du nom de Germanier à Plan-Conthey et douze au Bourg. Urbain (1873-1944), président de Vétroz, député au Grand Conseil; Henri (1879-1944) se fit une réputation inter­nationale dans l’art culinaire qu’il pratiqua à Nice, Mulhouse, Milan, Londres, Paris, Montreux, St-Moritz, Genève, chevalier de l’Ordre français du Mérite agricole français, né en 1909, avocat et notaire, député au Grand Conseil, con­seiller national 1947-1951 et 1955-1957.

A une branche établie à Granges (Sierre) au XVIIIe siècle appartiennent: Maurice (1861-1943), président du Tribunal du district de Sierre (1901-1929) ; André (1896-1960), fils du précédent, avocat, député au Grand Conseil qu’il préside en 1937-1938, conseiller national (1928-1937), juge cantonal (1948-1960).

La famille est bourgeoise des communes de Conthey, Vétroz et Granges; un rameau de Vétroz a été agrégé à Genève en 1910. Maurice, de Conthey, a été reçu bourgeois de Sion avec sa famille en 1916.


  

Huser, Hauser

Variantes du nom: Husser, Huser, Huser, Hauser. Des familles Hauser sont actuellement ressortissantes de dix-sept cantons ou demi-cantons, et des familles Huser de seize. En Valais, des familles Huser sont bourgeoises de Binn, Brigerbad, Conthey et Vétroz antérieurement à 1800; à Selkingen la famille Hauser ou Husser Huser est connue dès les environs de 1500. Une famille Huser existait aussi vers 1500 dans la vallée de Viège où Anton Huser est marchand à Viège en 1511. Hans Huser, boulanger, s’établit à Sion où il fut reçu bourgeois de Sion le 29 novembre 1497; son fils Albin Huser alias Brantschen, boulanger, est cité à Sion en 1512 et présente la lettre de bourgeois de Sion de son père le 8 décembre 1527 pour confirmation. Une famille Hauser existait encore à Sion au XIXe siècle mais on ne connaît pas ses liens éventuels avec la famille précédente.


  

Jacquemet

Le patronyme dérive comme diminutif du prénom Jacques et se présente avec les variantes Jacquemet, Jaquemet, Jacquemetta. Famille établie à Conthey vers la fin du XVIIe siècle, et qui serait originaire de l’ancien duché de Savoie ou du dé­partement de l’Ain actuel, le nom se rencontre en effet au XVIe siècle à Songieu en Valromey (arrondissement de Belley), plus tard à Ornex (arrondissement de Gex), à Motz (arrondissement de Chambéry, Savoie).

Barthélemy est notaire à Conthey en 1715; Antoine, de Conthey, fut curé de Savièse de 1720 à 1743; Pierre épouse Marie-Elisabeth de Courten qui teste en 1760; Jean-Joseph, notaire, 1753-1758. Le recensement de 1829 indique sept personnes du nom à Plan-Conthey et quatre au Bourg. Par suite de la division de l’ancienne châtellenie de Conthey en 1862, la famille est bourgeoise des deux communes actuelles de Conthey et de Vétroz. Un rameau de la famille de Conthey a acquis en 1928 droit de cité à Genève, où une famille de même nom, ve­nue de France, avait déjà été admise en 1888.


  

Manzini

Des familles de ce nom, originaires d’Italie, sont répandues dans les cantons de Berne, Fribourg, Genève, Tessin et Vaud. En Valais, François-Louis Manzini a été reçu bourgeois de Conthey le 28 septembre 1952 et citoyen valaisan le 13 novembre 1954.
  

Maret

Variantes du nom: Mares, Marest. Famille de Bagnes, connue depuis le XVe siècle, peut-être originaire de Savoie. Elle a donné des magistrats et des ec­clésiastiques et s’est répandue à Sembrancher avant 1746, à Orsières avant 1758, à Vétroz et Sion au XVIIIe siècle, à Vollèges, Fully et Saxon au XIXe siècle. Une branche de Vétroz a été agrégée à Conthey en 1889, des rameaux de Bagnes à Genève en 1953 et à Lausanne en 1958, des rameaux de Conthey à Genève en 1958 et à Lausanne en 1959. La branche de Sion est actuellement éteinte. Etienne-Joseph-Gédéon (1787-1864) du Châble, chanoine de St-Maurice, prieur 1823, curé de Finhaut 1827, d’Outre-Rhône 1835, de Salvan 1836-1863, prit une part active à la revendication des droits populaires du Bas-Valais; Joseph (1838-1915) de Sarreyer, chanoine de St-Maurice, professeur 1862, directeur du Collège de Bagnes 1866, curé de Finhaut 1871, de Vérossaz 1873, directeur du collège 1880, curé d’Evionnaz 1891, prieur 1913. François (1816-1895) de Bagnes, député 1850-1852, membre influent de la Jeune Suisse; Albert, né en 1900 ingénieur, député 1957-1965, président de Bagnes; Georges de Conthey, né en 1907, député 1953-1957, président de Sion
  

Moren

L’orthographe du patronyme a varié: Moreyn, Morein, Morant, Moren. Vieille famille de Conthey et Vétroz, qui donne des magistrats locaux: François, capitaine de la bannière de Conthey en 1554; Jean, de Vétroz, sautier en 1734-1737; Jean-Joseph, notaire, banneret 1740, châtelain 1749-1750; Jean, châtelain et capitaine 1762; Jean, de Vétroz, banneret 1776; Jean-André, de Vétroz, châtelain 1783 Pierre-Joseph, vice-président du dizain 1838-42.

Une famille de même nom, connue à Chamoson du XVe siècle au XVIIe, est peut-être de même souche.


  

Nançoz

Le recensement de 1829 mentionne huit personnes du nom de Nançoz à Sensine et une à Conthey-Bourg; de plus, deux personnes, à Aven, ont leur nom écrit: Nansoz. Le Répertoire des noms de famille de la Suisse (2e édit., t. IV, Zurich, 1970, p. 183) indique la famille Nançoz ressortissante de la commune de Vétroz antérieurement à 1800 (Vétroz s’est détaché de la grande commune de Conthey en 1862), avec des rameaux à Conthey depuis 1894 et à Chalais depuis 1955; le Répertoire indique aussi la famille Nansoz bourgeoise de Chamoson antérieurement à 1800. Selon Paul de Rivaz, Nançoz s’assimilerait à Nanchen, nom d’une vieille famille de Lens et d’une famille éteinte de Sion; de Rivaz note encore que Nançoz se prononce Nancho en patois local, et Nanche à Savièse. De fait, le patronyme Nanchen présente de nombreuses variations, parmi lesquelles Nancho, Nanczo, Nanso, Nanzoz, etc. Ce patronyme paraît dériver d’un ancien prénom de racine germanique: Nanz, et se retrouve en Savoie dans le nom des familles Nanche, Nanjod, Nanjoud. Tamini cite Séverin Nanchoz, de Conthey, curé de Riddes de 1655 à 1665.
 



.::. Copyright © 2006/2013 AVEG / WVFF .::.